L'écriture en folie

Puisez dans vos souvenirs ou Pensez à vos rêves futurs - proposé par Lise Houle

Phrase de départ: Débutez chacun des paragraphes avec les mots : INSTANT MAGIQUE À NUL AUTRE PAREIL

Mots obligés: désir - imagination - oiseau - oubli - amour

Nombre de mots: entre 250 et 500 mots.

Bon exercice de rédaction et beaucoup de plaisir

********

Douce réalité

Instant magique à nul autre pareil quand l’imagination nous transporte au delà du réel, dans un monde impossible, loin de nos rêves les plus improbables, vers un destin rempli de tendresse et de bonheur;

Instant magique à nul autre pareil quand l’oiseau quitte son nid pour se réfugier au pied du chaton accueillant, complice momentané d’un accueil fraternel dans une amitié loin des mésententes habituelles et de la peur;

Instant magique à nul autre pareil quand le désir nous entraine au-delà de nos espoirs dans une rencontre émouvante auprès d’une personne tant désirée qui spontanément accepte de s’émouvoir;

Instant magique à nul autre pareil quand l’oubli fait place à la tristesse alors que le désir d’une aventure amoureuse s’efface lentement parmi les frissons et les pleurs de l’amoureux désespéré.

Instant magique à nul autre pareil quand l’amour se pointe enfin à l’horizon à l’occasion d’une rencontre imprévue, dans un moment si magique, alors que le désir de tendresse remplissait le cœur dévasté.

Instant magique à nul autre pareil quand l’imagination transforme notre oubli en un désir d’amour et que l’oiseau nous donne une sérénade…

Instant magique à nul autre pareil quand l’amour est un comme un oiseau frétillant d’imagination, rempli de désirs au-delà de notre crainte de l’oubli.

Claude Pelletier - retraité - Montréal - Québec - le 6 février 2021

********

Mes sens sont en éveil


Un instant magique à nul autre pareil, c’est l’aurore, intense, sublime, empourprée. Tendre moment de transition. Je viens à peine d’ouvrir les yeux. Mon regard admiratif s’oriente vers l’est. Le soleil s’éclate, disperse ses rayons à la surface des vagues et par ricochet, m’éblouit. Je suis littéralement subjuguée. Les nuages m’accompagnent, effilochés, errants, étincelants. Dignes témoins d’un moment qui dépasse l’imagination.

Un instant magique à nul autre pareil, je déambule en bord de mer, je respire l’air salin, j’ouvre grand mes bras et j’embrasse l’univers. L’océan, mon lieu de prédilection, mon lieu de guérison. Mes soucis s’enfouissent dans le sable, et la marée montante, déferlante, les achemine au large. Ils disparaissent à vue d’œil. Je deviens vague, je suis mer, je suis amour avec un grand A. L’oubli d’être ici et maintenant n’a plus d’espace, seule réside la plénitude de l’instant.

Un instant magique à nul autre pareil, tous mes sens sont en éveil. Je vois, j’entends, je sens, je goûte, je touche et par-dessus tout, je ressens. Tiens, voilà la mouette rieuse qui vole au-dessus de ma tête et qui se moque de moi. Je tente de l’imiter et je ris à mon tour. Son chant d’oiseau de mer résonne en moi, et des souvenirs, pas si lointains, ressurgissent. Je suis bien. Je retrouve ma cohérence, celle-là même qui m’ajuste à tout ce qui est vivant. Je vibre. Le geste en moi se réveille. Mon corps se redresse, ma colonne vertébrale s’allonge, mes pieds s’ancrent au sol. Bras allongés sur mes flancs, calme, sereine, je me relie et me rallie à la noblesse de la nature.

Un instant magique à nul autre pareil, que pourrais-je demander de plus?

Un million de dollars?

Un palais?

Une limousine?

Un voyage au bout du monde?

Nul besoin. Tous mes désirs sont comblés, puisque la nature m’habite. Cette dernière est le miroir de mon âme que mon corps véhicule avec tant d’ardeur et de volonté pour arriver à bon port, c’est-à-dire, apprendre par-dessus tout à vivre au cœur de l’instant présent, le seul endroit où le bonheur réside véritablement,

Un lieu à nul autre pareil.


Francine Cliche - alias Franie McClich - ‘’Je re-traite ma façon de vivre’’ - Estrie - Québec - le 4 février 2021

********

La vue est belle !

Instant magique à nul autre pareil en ce début 2021, j’ai décidé de suivre mon intuition, m’éloignant des bulletins d’informations pour de bon.


Confinés, masqués, distances sociales obligées, restaurants fermés, voyages limités,

Cours en distanciels ou métiers jugés « non-essentiels »,

Tests COVID en quantités, cas positifs détectés, courbes à nouveau occupées à s’élever,

Décisions, restrictions, interdictions …


Instant magique à nul autre pareil pour accueillir 2021, j’ai choisi d’éteindre mon poste de télévision. Et c’est là que par miracle mon imagination s’est remise en action : faisant l’inventaire incroyable de tout ce qu’encore, nous pouvons.

Nous pouvons respirer, chanter, danser, aimer.

Nous pouvons bouger, marcher, visiter, nous émerveiller.

Nous pouvons rire, partager et communiquer, …


Instant magique à nul autre pareil tel un oiseau prend son envol, me voici poussée par un désir de me sentir libre. Habitée par cette certitude que nous sommes ce que nous décidons d’être, bien au-delà de toutes ces restrictions sur lesquelles inutilement nous nous attardons.

Pas question de les nier ou de transformer la réalité. La pandémie existe et n’est aucunement tombée dans l’oubli. Je l’ai délicatement remise à sa juste place : celle d’une épreuve que nous traversons, sur laquelle je n’ai malheureusement que très peu de pouvoir d’action.


Alors, plutôt que de m’apitoyer devant l’accumulation des privations, je bondis avec bonheur devant toutes les permissions.

Instant magique à nul autre pareil, mon quotidien s’en est vu transformé. Me tenant dorénavant loin du négatif, je partage avec énergie mon optimisme rempli d’amour de la vie à tous ceux qui m’entourent.


Découvrant qu’au lieu de se débattre contre les vagues, il est plus simple et plus heureux d’ouvrir les yeux en jouissant de la beauté des libertés dont nous pouvons bel et bien toujours profiter.

Tournons-nous avec force vers les possibles : car la vue est belle !

© Joëlle Laloy - travaillant dans le secteur de la santé - maman solo - Bruxelles - Belgique - le 2 février 2021

********

Les mots


Instant magique à nul autre pareil, j’ouvre la porte de mes tiroirs où sont enracinés mes souvenirs, et sortent de mon imagination lettres et mots de mon enfance. Ces mots amis m’ont invité à faire mes premiers pas sur scène lors de spectacles d’école. Ce théâtre de mots où je m’y suis épanouie pendant 15 ans à la recherche de mon double, allais-je le rencontrer ? Ce double magnifique ou rêveuse, maladroite, ou habile, patoisante...Prendre, être, changer, muter, jouer…


Instant magique à nul autre pareil, où par un matin de printemps, tel le petit oiseau, tu es venu à ma rencontre d’un bruissement d’ailes, tu m’as semblé beau, ton chant mélodieux, et tes plumes d’un bleu, je t’ai suivi je ne sais où.


Instant magique à nul autre pareil, quand nos deux planètes se sont croisées, et qu’un indicible amour nous a percutés de plein fouet, créant une explosion de sentiments pour en faire un chemin d’une myriade d’étoiles, faisant ressurgir un tas d’émotions du passé, des désirs inassouvis.

Instant magique à nul autre pareil où tu as réveillé mes réflexes d’écrivaine. J’en reviens à la source de mes souvenirs effacés, rangés dans la case

«oubli ». Ma passion des mots depuis l’enfance, les poèmes écrits pour chaque naissance, la correspondance avec ma sœur de cœur en Algérie.

Instant magique à nul autre pareil quand tu as été à l’initiative de cette naissance de projet. Comme une naissance engendrée par la symphonie de nos êtres, ton souffle et mon agir. Les mots sont mes compagnons de route et de vie, de mes chemins intérieurs. Ils émergent du fond de ma mémoire, des mots enracinés patoisants à l’accent chantant et que je porte au creux de mon ventre. Ils sont mon terreau, mon berceau, mon trésor. Les mots sont mes compagnons de jeu, de vie. Ils partagent mon intimité et m’animent chaque jour de leurs douces musiques, ou violentes mélodies, ou plus encore de leurs silences.


J'ai envie de prolonger ce temps en leur compagnie et de jouer un peu plus avec eux, de voir quels étaient les mots qui me berçaient depuis l’enfance, ceux qui me tenaient compagnie, et qui en moi traduisaient des émotions en montagne russe qu’un océan de larmes viendrait tout purifier pour laisser place à des chants nouveaux.


J’avais envie de voir ses petits compagnons qui m’ont tenu éveillée, qui ont marché à mes côtés ou parfois devant moi sur mes sentiers d’espérance et qui vont encore m’emmener vers de merveilleux voyages et rencontres, vers de nouveaux visages. Tous ces mots qui me rendent heureuse.

Instant magique à nul autre pareil, que la joie d’écrire, de les écrire comme marcher vers soi, marcher vers l’autre, c’est un long périple, une aventure à taille humaine, un pèlerinage. Ces mots qui nous accompagnent de l’enfance à l’âge adulte, ces mots légers, amicaux, amoureux, ces mots griffes, ou épines, ces rafales, ou cascades de rires, tous ces mots comme un torrent de vie, un arc-en-ciel d’amour font de nous des êtres vivants et de partage.

© Gaëlle Lavisse - auteure - écrivaine - biographe - poète - ECQUES - Pas-De-Calais - France - le 31 janvier 2021

********

Souvenirs….

Instants magiques à nul autre pareil …ont été les instants à la naissance de ma fille. Quels doux moments accompagnés de mille et un questionnements. Il y a des événements dans la vie où l’AMOUR ne suffit pas. J’ai eu la chance d’avoir l’appui et le soutien constant de ma mère. Merci à la vie !

Instant magique à nul autre pareil ….est ce DÉSIR de bien faire les choses dans mon travail. Un instant magique quand j’ai eu mon travail en psychologie scolaire dans ma région. Quelle chance ! Un travail que j’ai aimé et avec des jeunes que j’ai aimés. Énergiques, positifs, intéressés et intéressants. Merci à vie de ce cadeau !

Instant magique à nul autre pareil…une période de ma vie où la nature, les lacs, les OISEAUX, le ski, la bicyclette, etc ont pris beaucoup d’importance. Je les mentionne comme d’heureux moments de vie partagés avec des amis (es) précieux durant cette période de ma vie …Voilà toute la différence !

Instant magique à nul autre pareilOUBLI….Il y a deux événements, qui me viennent en tête, qui sont loin d’être magiques. Je dirais même que ce sont des instants tragiques. La perte d’un être cher et la perte de ma santé. Quand j’ai reçu le diagnostic de la Maladie de Parkinson, jamais je n’oublierai ces instants où ma vie a basculé. Il n’y avait alors plus rien à sa place. Aucune issue me semblait disponible . Quelles désagréables sensations !

Instant magique à nul autre pareil…sont tous les moments, les circonstances où je peux témoigner de toute l’IMAGINATION des enfants, des ados, dans la vie. Ces jeunes font preuve de résilience à tous points de vue. Cette merveilleuse capacité d’émerveillement qu’ont les enfants rejoint leur IMAGINATION et leur débrouillardise. Ne dit-on pas "garder son cœur d’enfant" !

Instants magiques à nul autre pareil…pour diverses situations frisant les instants magiques….

· Tous les matins où j’ai admiré le lever du jour avec le jeu des couleurs dans le ciel…

· Tous les bons moments passés entre ami (e) et collègue de travail pour jaser …

· Tous les petits gestes posés par soi ou par d’autres de l’ordre de ceux qui font un plus dans une journée…

· Tous les moments d’Oubli et d’ Amour de chaque jour.

Que le futur soit rempli de situations, d’événements, de moments, de fois, d’heures, de minutes et d’Instants magiques à nul autre pareil.

Madeleine Faucher - retraitée de la psychologie - Plessisville - Québec - le 28 Janvier 2021

********