Le corps

Quels merveilleux outils

Qui prend le temps de regarder ses mains? Qui prend conscience de tout ce qu’elles accomplissent dans le courant d’une vie? Existe-t-il outils plus merveilleux, plus utiles?

Je regarde les miennes, ce sont les mains d’une octogénaire. Elles sont heureusement toujours fonctionnelles. À l’intérieur, il y a tellement de lignes longues et effilées qu’elles feraient la joie de ceux qui prétendent lire dans les lignes de la main. Ce sont des mains qui ont du vécu, des mains qui ont travaillé, des mains qui ont caressé.

L’intelligence dispose de ces formidables outils pour exprimer et réaliser des projets. Les mains sont le prolongement du cerveau, l’extension de la pensée. Le cerveau donne des ordres, il dit « fais ou ne fais pas » et les mains obéissent. Elles sont comme une pensée qui se matérialise, elles sont des moyens d’expression.

Les mains s’expriment de mille façons, elles sont des bâtisseuses, des créatrices. Elles savent soigner, réconforter et caresser. Ces outils impressionnants, sont capables de coordonner en gestes les idées créatrices les plus folles. Le cerveau et les mains travaillent à l’unisson.

On n’a qu’à penser au geste pictural qui s’affirme de plus en plus pour devenir une touche bien particulière à chaque peintre. Au sculpteur qui utilise différents outils pour fabriquer son art guidé par ses mains habiles. Écrire est perçu comme une activité intellectuelle, c’est aussi une activité physique quand l’écrivain s’active pendant des heures devant son clavier. Son œuvre prend forme à travers ses mains. On pourrait en dire tout autant des gestes précis d’un chirurgien, des mains laborieuses des cultivateurs, des pianistes et de tous les autres musiciens. Il y a des personnes qui savent tout faire avec des riens, ce sont de merveilleux bricoleurs. Nous connaissons tous les vertus bienfaisantes d’un massage et de l’agréable sensation lorsqu’on nous lave la tête.

Nous possédons tous ces formidables outils qui nous servent à chaque instant de notre vie. Sans elles, que ferions-nous? Sachons en prendre conscience et les apprécier. À bien y penser, on pourrait en dire tout autant de toutes les parties de notre corps en commençant par la tête qui a le contrôle sur la pensée, les émotions, le langage, les mouvements du corps, la mémoire, les cinq sens qui sont très utiles et qui nous apportent beaucoup de satisfaction, sans oublier les pieds qui sont les piliers de notre corps et qui sont de merveilleux véhicules qui nous permettent de se déplacer, de sauter ou de danser.

Il y a beaucoup d’expressions avec le mot « main » qui montrent son importance. Celles que je préfère sont : Se prendre en main - Mettre la main à la pâte - Se trouver entre bonnes mains – Prêter main forte – Avoir le cœur sur la main. La vie m’a gratifiée de ses largesses à pleines mains. Merci la vie!

Lorraine Charbonneau – Ex-fonctionnaire de la Fonction publique fédérale – Résidente du Marronnier, Laval – envoyé le 9 mai 2022

********